JACTRA_edited.jpg

Jeunesse Active Transfrontalière 
JACTRA

Communiqué de presse
Marignac 01/08/2022
BANDO MICRO-PROJET.jpg
Capture d’écran 2022-11-22 231128.jpg

Deuxieme réunion JACTRA

Compte rendu et article de presse
flyer.jpg
clik ici
Prémier rencotre des organismes de formation et emploi en Comminges et Aran
Capture d’écran 2022-09-15 205644.jpg
Logo-ESTRATEGIAPIRENAICA-IDIOMAS-RGB-1-1-400x337.png
CTP-Logo-200x203.jpg
euroregion_edited.jpg

Appel à micro-projets de coopération

transfrontalière dans les Pyrénées

Avec pour objectif de dynamiser et donner vie à la coopération transfrontalière, rapprochant l’Europe des citoyens, la Communauté de Travail des Pyrénées lance le premier appel à micro-projets de coopération transfrontalière entre l’Espagne, la France et l’Andorre.

Cet appel à micro-projets est financé par un excédent du reliquat du Programme opérationnel de coopération territoriale Espagne-France-Andorre (POCTEFA) 2007-2013 qui a été transféré aux États membres (Espagne et France), sous forme de contributions nationales, perdant ainsi sa nature de fonds FEDER.

La gestion de cet appel sera gerée de manière collégiale par l’ensemble des partenaires institutionnels listés au bas de cette page.

Cet appel à projets dédiera 575 000 euros pour financer à 100% des micro-projets de coopération territoriale entre les acteurs du territoire éligible :

 

Les projets qui se présentent devront mettre en pratique des actions concrètes et innovantes et des projets de proximité de caractère transfrontalier dans les domaines de la culture, du tourisme, de la jeunesse, de l’action sociale, de la santé, de l’agriculture, du secteur agroalimentaire et de l’environnement. De plus, ils devront remplir certains des principes directeurs détaillés dans le texte de l’appel à projets.

ATICA a répondu à cet appel à projet en partenariat avec la Mairie de Bossòst, la Mairie de Marignac et le Comite de Fêtes de Marignac.

Nous souhaitons aider les jeunes qui démarrent dans la vie active : Jeunesse Active Transfrontalière  

(JACTRA)

Chef du projet : Association Transfrontalière d'Innovation en Comminges et Aran  "ATICA"

En 2020, association ATICA a été créée afin de renforcer la coopération entre les territoires Comminges et Aran. Ainsi soutenir le projet politique du territoire transfrontalier qui veut consolider et pérenniser les relations historiques, culturelles et économiques de ces deux territoires. En témoignent depuis 1513 « les traités de LIES ET PATZERIES ». Compte tenu des objectifs et enjeux du territoire en matière de développement durable, la coopération entre ces deux territoires est évidente : gestion de l'eau, développement touristique, maintien des services à la population, etc... ATICA soutient l'accord-cadre signé en 2018 entre la Communauté de communes Pyrénées Haut Garonnaises et le Conselh Generau d'Aran, qui vise à créer un régime territorial reconnu par l'Europe (Eurodistrict, GEOCT, etc.); Ce pacte a été signé à l'occasion du 505ème anniversaire des traité "LIES ET PATZERIES" sur la commune de Saint-Bertrand-de-Comminges.

102376315_108107614260460_4647750077127852032_o.jpg

Mairie de Bossòst

La Mairie de Bossòst (Val d'Aran) est l'une des communes les plus actives de la vallée avec une grande affluence touristique d’origine Française. Avec près de 1 200 habitants, Bossòst abrite un patrimoine culturel et naturel unique, comme l’église romane de La Purification (bien culturel d'intérêt national), le parcours des chapelles qui protègent la commune, ou l'un des paysages les plus spectaculaires dans les Pyrénées, au « Còth de Barètja ». Vous pouvez également visiter le « Parc d'Aran », au Portilhon. Un parc floral et animalier pour toute la famille et, bien sûr, le centre urbain, qui se caractérise par la promenade « Eth Grauèr » et la vieille ville au « Cap dera Vila ». Bossòst dispose d'un pôle commercial et d'une offre gastronomique riche et excellente, ainsi que d'hébergements pour ses visiteurs. Elle est la seule ville aranaise qui a conservé les processions de la Semaine Sainte, avec plus de cent ans d'histoire, une représentation intergénérationnelle dans laquelle les villageois sont les protagonistes. 

bossost.jpg

Comite de fêtes de Marignac
 "CDFM"

Le Comité des Fêtes de Marignac  a été créé en 1971 et un nouveau conseil d’administration a pris la direction de l’Association en 2021. Au-delà de son action dans la mise en place de réunions festives, le nouveau Comité des Fêtes de Marignac (CDFM) se donne pour objectif de militer pour rendre la culture accessible à tous, en tous lieux et quelles que soient les générations. Le spectacle vivant est un vecteur important dans la transmission de la culture dans notre pays. Mais qu’il s’agisse de pièces de théâtre, ou de concerts, les propositions sont rares dans nos vallées en dehors des villes touristiques, et encore plus rares hors saison. En même temps, il y a une profusion de compagnies de théâtre amateur dans notre environnement. 

logo CDFDM.jpg

Mairie de Marignac

La commune de Marignac est un village de près de 500 habitants, situé dans le couloir naturel de la Garonne.  Dès le Xe siècle av. J.C. La vallée connut des vagues de peuplements indo-germaniques et le nom de Garonne leur serait dû (les « Garumni »). Dès le II siècle les gisements de marbre de la montagne de Rie ont été exploités et la localité de Marignac a été desservie par deux grandes voies romaines. Le village actuel date du XII siècle. Avant la Révolution, le village était essentiellement agricole, et il a connu un essor industriel au XXe siècle. En 1917, des usines hydroélectriques et électrochimiques sont implantées. Marignac a été le lieu de l’unique production de magnésium en France. Les années 2000 sonnent le glas de cette industrie qui faisait vivre la vallée. Ce destin industriel étant révolu, la nouvelle municipalité souhaite orienter le village vers des activités plus touristiques et plus culturelles étant donné la richesse du patrimoine qui ne demande qu’à être exploitée. 

marignac.webp